tes mots sont un super pouvoir

Salut à toi ! Si c’est ta première visite ici, tu voudras sans doute découvrir Revenir à toi – Histoires, rêveries et méditations sur l’amour de soi, mon premier livre. Tu peux même le télécharger gratuitement !

« Je suis contente de te retrouver. »

Cette phrase est entrée dans le rituel quand fiston d’amour et moi nous retrouvons après quelques jours passés chacun de notre côté.

Je me souviens comment ça a commencé. Il avait 3 ans, et il avait passé quelques jours chez ses grands-parents. Comme toujours, ça avait été bien d’avoir quelques jours pour souffler. Comme toujours, c’était encore mieux de le retrouver. Et cette phrase s’est glissée au milieu des mots d’amour que je lui roucoulais.

Il a attrapé mon visage entre ses petites mains potelées, et tout sourire, il m’a répondu « moi aussi, je suis content de te retrouver. »

Et forcément, j’ai fondu.

C’est important de se dire les choses, non ?

Tu vois comme les « je t’aime », les « tu m’as manqué », les « j’adore ce que tu fais » t’emmènent loin dans les nuages, te plaquent un sourire béat sur ta bouille ravie, t’étourdissent, t’enivrent d’hormones du bonheur ?

C’est que les mots ont du pouvoir.

Foi de sorcière, les mots sont des putains de pouvoirs magiques.

Ils façonnent ta réalité et celle des autres. Ils t’expédient au septième ciel, ou ils te réduisent en miettes.

Tu vois ce que ça fait, un « je t’aime » ? Un « je ne t’aime plus » ? Un « je ne t’ai jamais aimée » ?

Je suis sûre que tu as le cœur brisé en lisant ces mots, alors que tu sais très bien que je t’aime, et que c’est uniquement pour la démonstration.

Les mots, ça a ce pouvoir-là. Nommer quelque chose, c’est puissant.

Nomme une émotion qui te pourrit, et tu as déjà fait la moitié du chemin.

Mets ton problème en mots, et tu as déjà la moitié de la solution.

Ce n’est pas pour rien que la question du nom qu’on donnera à nos enfants nous occupe tellement, avant même qu’ils soient conçus, avant même qu’ils soient un projet, avant même qu’ils soient une idée.

Adresse un mot tendre à une personne dévastée, et tu poses déjà un baume sur son cœur brisé.

Dis à ton enfant que tu as confiance en lui, et il a confiance en lui.

Dis-lui qu’il est nul, et il croit qu’en effet, il est nul.

Traite Kim-Jong Il de petit gros, et… je ne veux pas y penser.

Tes mots, ce sont comme les battements d’ailes du papillon. Ce sont quelques lettres écrites, quelques sons prononcés, qui bâtissent ou détruisent des empires.

Et je sais que tu en es consciente.

Je le sais à cause de ta bienveillance quand tu parles à ta moitié, à tes enfants, à des enfants, à ceux que tu aimes. Je le sais, parce que si tes mots ont été un peu durs (eh, on est des êtres humains, ça arrive), tu t’en veux à mort, peut-être même plus que la personne à qui tu les as adressés.

Je le sais, parce que tu ne supportes pas qu’on te traite comme un paillasson. Ou alors, tu le supportes jusqu’à ce que tu pètes les plombs et déchaînes l’enfer et toutes ses furies.

Et… je ne sais pas toi, mais moi, j’ai des petites voix qui commentent toute ma vie en permanence. Elles n’arrêtent pas de jacasser sur la pluie, le beau temps, les dernières bonnes idées de nos chers leaders, ce que font mes copines, ce que font les artistes que j’aime, comme mon fils est génial quoique bruyant, les films que j’ai vus, les livres que j’ai lus, les chansons que j’ai écoutées, ce que j’ai envie de manger, sans parler des questions, réflexions et « et si… » à la con (approximativement 72 par heure.)

Oh, et bien sûr, elles parlent de moi. Tout ce que je fais, tout ce que je dis. Tout ce que j’ai fait, tout ce que j’ai dit. Tout ce que je n’ai pas fait, tout ce que je n’ai pas dit.

Elles sont insidieuses, ces petites voix. On est tellement habituées à les entendre jacasser qu’on ne prête pas attention à la puissance de ce qu’elles font. On n’écoute même pas vraiment ce qu’elles racontent. On le prend simplement pour argent comptant. C’est un fait. Un acquis. La Vérité™.

Revenons un tout petit peu en arrière. Au moment où on disait que les mots ont du pouvoir.

Tu imagines, ce que ça fait, comme effet, d’entendre répéter encore et encore que ce que tu fais est nul, que tu es moche (et bien entendu trop grosse), que tu es une bécasse, que tu n’y arriveras jamais ?

Eh oui : ça devient La Vérité™. La seule vérité qui importe : la tienne.

Prête un peu attention à comment tu te parles, à comment tu commentes ta vie.

Que te dis-tu quand les choses ne marchent pas comme tu veux ?

Que te dis-tu quand tu réussis super bien ce que tu avais entrepris ?

Que te dis-tu quand on t’adresse un compliment ou un mot d’amour ?

Que te dis-tu quand tu te regardes dans la glace ?

Que te dis-tu… et qu’est-ce que ça te fait ?

Est-ce que ça t’emmène direct dans les nuages et te donne la niaque pour surmonter tous les défis, ou est-ce que ça fait pleuvoir toute la pluie du ciel sur ta tête ?

Tu vois, les mots ont du pouvoir.

Et comme toujours ou presque, le plus grand des pouvoirs, c’est entre toi et toi qu’il réside.

N’oublie pas : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Utilise-le à bon escient.

Psst...


Si cet article t’a interpellée, RDV dès lundi sur les réseaux sociaux, et sur 7 jours pour mieux t’aimer, le programme gratuit pour remettre un peu d’amour dans ton quotidien de femme sous pression : toute la semaine, je suivrai le programme avec toi en vidéo. (Peur, Eva ? Carrément. C’est ça qui est bon !!!)

À la fin du mois, je lance un programme en ligne de 6 semaines dédié à l’amour de soi. Si tu as lu jusque là, c’est sans doute que le sujet t’intéresse… Et j’adorerais savoir ce que tu pourrais attendre d’un tel programme ! Laisse un commentaire, ou envoie-moi un message, tu serais un cœur <3 [/av_icon_box] [av_heading tag='h3' padding='10' heading='Eva' color='' style='blockquote modern-quote' custom_font='' size='30' subheading_active='' subheading_size='15' custom_class='' admin_preview_bg=''][/av_heading] [av_hr class='custom' height='50' shadow='no-shadow' position='center' custom_border='av-border-thin' custom_width='50px' custom_border_color='#ffffff' custom_margin_top='30px' custom_margin_bottom='30px' icon_select='yes' custom_icon_color='' icon='ue808' font='entypo-fontello' admin_preview_bg=''] [av_social_share title='Cette histoire t’a plu ? Partage-la !' style='' buttons='' admin_preview_bg=''] [av_comments_list]