La vie secrète des rousses

Psst… Approchez-vous… Je vais vous raconter un secret.

Nous naissons à minuit au cœur d’un volcan en fusion, par une nuit sans lune. C’est pour cela que nous avons des cheveux de feu et une peau de neige.

Les rayons du soleil pleurent de ne pouvoir embrasser notre peau délicate. Peau de lune.

Nos éphélides ne sont autres que les larmes du soleil désespéré que nous lui soyons aussi hors d’atteinte que la lune.

Quand il vient nous embrasser contre notre gré, ou parce que nous avons cédé devant trop d’insistance, ses rayons nous transpercent, nous plongent dans une abominable agonie.

On n’embrasse pas quelqu’un qui ne le veut pas. « Non » est une réponse complète.

Nous n’avons que faire de vos conseils pour nous réconcilier avec le soleil. Nous ne sommes pas comme vous. Le stade suivant le nôtre, c’est vampire. Combustion spontanée.

Le soleil et nous sommes irréconciliables. C’est inscrit dans notre chair. Dans nos gènes.

Nous sommes des mutantes. Un bug dans la matrice génétique. Une anomalie.

Nous en tirons une force aussi grande que notre peau est fragile.

Votre regard curieux sur nous remonte à l’aube des temps.

Vous nous craignez. Vous avez peur de notre force. De notre pouvoir. De notre étrange beauté.

Longtemps, vous nous avez brûlées. Peut-être le feriez-vous encore, si vous le pouviez. Vous verriez notre chevelure de feu se muer en braises incandescentes et immortelles.

Vous dites que nous sommes des sorcières.

Vous ne croyez pas si bien dire.

Nous portons en nous le pouvoir du feu, et celui de la lune. Nous ne sommes pas que des sorcières. Nous sommes aussi des dragons. Nées dans le volcan.

Voilà pourquoi nous vous intriguons et effrayons en même temps. Ce n’est pas que l’inhabituelle nuance de nos épaisses crinières, ou de nos peaux délicates. C’est toute la force qu’elles révèlent.

Vous essayez d’emprunter notre puissance en même temps que nos couleurs, mais le vrai dragon est né dans un volcan par une nuit sans lune.

Nous n’avons pas besoin d’emprunter nos pouvoirs au diable. Nous n’avons pas besoin de lui offrir notre âme en échange de ses faveurs. Nous n’avons que faire de nous accoupler avec lui. Nos âmes sont bien trop grandes pour le diable.

Nous n’avons pas besoin de danser nues sous la lune ronde pour invoquer les esprits et jeter des sorts. Nous portons déjà en nous le pouvoir du feu et de la lune.

Nous sommes bien plus puissantes que ce que vous pouvez voir de votre œil aveugle.

Nous sommes entières et changeantes comme la lune.

Nous sommes aussi sauvages et gourmandes que vous le dites. Nous sommes des jouisseuses.

Nous sommes rares et magiques. Nous sommes précieuses.

Un lien invisible nous relie. Un lien que vous ne pouvez pas comprendre. Une connivence qui se lie au premier regard, et qui va bien plus loin que notre évidente ressemblance physique. Nous nous reconnaissons. Nous reconnaissons en chacune de nous toutes les souffrances et toutes les tortures, toute la puissance, aussi, des générations qui nous ont précédées.

Blesse une de mes sœurs, blesse un de mes frères, et tu me blesses moi aussi. Et crois-moi, tu ne veux pas nous blesser.

Nous sommes une société pas si secrète qui se réunit les nuits de pleine lune dans les cratères des volcans.

Nous murmurons des incantations pour semer l’harmonie dans le monde.

Un monde où nous, et tous les autres mutants, dragons, sorcières, et tous les enfants de notre mère la terre auront leur place.

Nous rejetons toute blessure infligée à nos sœurs et à nos frères, qui sont tous les êtres vivants.

À la lune rousse, nous nous changeons en lions, en tigres, en panthères, en minuscules chats tigrés, et nous vous observons. Nous sommes des fauves déguisés en humains, et vous ne l’avez jamais vu, aveugles que vous êtes. Votre manière de traiter nos semblables et vos semblables nous désempare.

Nous avons en nous le pouvoir des fauves, du volcan, du feu, du soleil et de la lune, et toute leur compassion.

Pour vous, nous faisons partie du paysage. Vous croyez nous connaître parce que vous nous croisez, vous nous côtoyez au quotidien. Il n’en est rien.

Vous ne savez rien de nous.

**
Eva, sœurcière rousse

Tu connais quelqu’un qui aimerait ces mots ? Partage cet article !

Tu ne sais plus comment prendre un minimum soin de toi, et les conseils qui t’encouragent à te faire les ongles et prendre un bain pour te sentir mieux te laissent dubitative ? Tu as envie de te kiffer davantage ? 7 jours pour mieux t’aimer, le programme gratuit pour remettre un peu d’amour dans le quotidien des femmes sous pression, est fait pour toi.

Tu es plus grande à l’intérieur ? Tu te sens à l’étroit dans ta vie ? Tu veux qu’on en cause ? Déploie tes ailes avec la Métamorphose par l’écriture, le coaching VIP 100% mots doux et bonnes ondes par courrier postal.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire